Avus Meus by AngelTears

Déème 29/02/2020 - Résistance


L’odeur de l’argent fait fondre la banquise
Je n’entends plus aucun oiseau qui chante
La douleur animale est une saveur exquise
La violence, plus normale, devient attachante.

Le sable se révolte et plane dans les airs
Comme s’il cherchait à passer un message
A ces poussières d’humains sur la Terre
Qui se baladent au milieu des mirages.

A tous ces animaux que l’on chasse de chez eux
Que l’on oublie, que l’on perd à petit feu :
Pardon, l’Homme est trop paresseux.

A tous ces humains qui perdront leur habitat
Que l’on oublie, que l’on ne voit pas :
Pardon, l’Homme est son propre attentat.

2020


Commentaires

Aucun commentaire...
Écrivez dans le dernier champ le résultat de quinze plus deux en toutes lettres, tout en minuscules, en pensant au tiret.





Admin Tous les textes et le présent site sont la pleine propriété d'Alexis alias AngelTears. Admin