Avus Meus by AngelTears

Déème 15/07/20 - Comme si


Une amertume, un seul combat
Un rêve ancré pour seul constat
J’ai glissé toute ma maigre foi
Dans une seule nuit qui déçoit.

Une ambition, plus de remords
Quelques instants qu’on remémore
Je vois ces larmes qui honorent
Le miroir qui y croit encore.

Une anaphore pour le geste
Un retournement de veste
J’ai remercié l’envie qui reste
Dans l’ombre des pleurs célestes.

Une poésie à deux vitesses
Un pas vers ma petitesse
Je n’ai pas mendié ma tristesse
Le soupir d’une brume épaisse.

Comme si, enfin tu vois
C’est dur, mais je sais déjà
Comme si, au bout d’un doigt
Le vent soufflait sur le mât.

2020


Commentaires

Aucun commentaire...
Écrivez dans le dernier champ le résultat de quinze plus deux en toutes lettres, tout en minuscules, en pensant au tiret.





Admin Tous les textes et le présent site sont la pleine propriété d'Alexis alias AngelTears. Admin