Avus Meus by AngelTears

Déème 26/01/21 - L’absence porte tristement ton nom


Et mon île lointaine ignore encore
Mes appels au secours incessants
Il subsiste les remarques du corps
L’écho de la vie trop blessant
Inspire les moindres remords
Et mon instinct lorgne, ignoble errant

Encore moins intrigué, l'icône enfantine
Ménage l’esprit d’un corps éteint
Il existe encore un semblant de routine
Lourd dans le cœur de mes dessins
Il ne reste en moi qu’une immense épine
Éteinte, miraculée, longue idylle, enfin

Écoute, mon île, l’instant étrange
Montre la moindre de tes passions
Ignore les peines, tu es un ange
L’absence porte tristement ton nom
Installe tes œuvres qui dérangent
Et montre, insensible, l'iconique extinction

2021


Commentaires

Aucun commentaire...
Écrivez dans le dernier champ le résultat de quinze plus deux en toutes lettres, tout en minuscules, en pensant au tiret.





Admin Tous les textes et le présent site sont la pleine propriété d'Alexis alias AngelTears. Admin